Benjamin LacombeSébastien Perez

 

Cela faisait des semaines que j’en entendais parler à tout-va, aussi étais-je très curieuse. J’avais placé quelques attentes dans cette découverte, trop peut-être. Cela ne veut pas dire que ce n’était pas bien, ce n’était simplement pas ce à quoi je m’attendais ! Je vous dis tout de suite pourquoi c’est une belle découverte et pourquoi je suis déçue. 

Portraits de famille hors normes !

Nous tenons là un beau livre, à l’esthétique très soignée. La couverture en simili cuir et les dorures, sont une flamme dont l’attrait est irrésistible pour le petit papillon de livres que je suis. Les dessins sont époustouflants du début à la fin, et le livre est très agréable à parcourir. L’univers fait immanquablement penser à un croisement entre Burton et la famille Addams. (avant qu’il ne produise le film ;)) On s’y laisse glisser confortablement, et on y resterait bien un peu plus longtemps une fois la lecture terminée.

Ce recueil se parcourt tel une galerie de portraits. Au travers de chacun d’eux, un morceau de l’histoire familiale nous est conté par Victoria Appenzell, qui possède la boîte à souvenirs de son arrière-grand-mère. Les membres de la famille Appenzell, rejetés à cause de leurs apparences, ne sont pourtant pas les monstres que l’on croit. Un beau message de tolérance porté par Benjamin Lacombe et Sébastien Perez dans ce magnifique ouvrage. 

Rentrez dans l'étonnante famille Appenzell !
Rentrez dans l'étonnante famille Appenzell !

Après tant d’éloges, qu’est-ce qui ne va pas alors ?

J’étais déçue, car j’attendais un roman graphique, un livre avec une « véritable » histoire. (attention, je ne dis qu’il n’y en a pas ici !). Même si les descriptions étaient bien écrites, je souhaitais un récit avec plus de corps, afin de m’immerger davantage dans cet univers fantasque. J’ai eu le sentiment de ne découvrir que de manière superficielle la famille Appenzell et cela m’a un peu frustrée. J’ai donc refermé le livre avec le regret de m’être fourvoyée, mais néanmoins contente de cette belle découverte.
Si vous êtes amateur de beaux ouvrages, laissez vous porter par les pages « L’étonnante famille Appenzell », vous serez sans doute séduits.  

Laisser un commentaire