Scénario : Myriam Dahman & Nicolas Digard

Illustrations : Jùlia Sardà

Je l’avoue volontiers, en matière de littérature jeunesse, je suis une bille. Depuis que je suis les avis prodigués par les super libraires de Momie BD Grenoble, je découvre peu à peu cet univers. Jusqu’à présent, il me semblait fade et sans réel intérêt. Je constate avec plaisir à quel point je me trompais ! 

Une histoire pleine de douceur

« Le talisman du Loup » nous mène loin, très loin, dans une sombre forêt. Le loup est la plus grosse bête que la Terre ait jamais portée. Il est le maître redoutable et redouté des lieux. Au coeur de cette forêt, vit une jeune femme, qui chante tous les jours. Et tous les jours, le loup aime à écouter sa voix en cachette. Mais un matin vient où la jeune femme cesse de chanter. Commence alors une quête désespérée pour le loup, afin qu’à nouveau, il puisse entendre la douce mélodie s’élever dans la sombre forêt.  

Le talisman du loup

Qui se dévore du regard autant que des mots

C’était une très belle histoire, douce et un peu mélancolique par endroits, remplie de poésie. Les pages se tournent délicatement, le récit se lit sans hâte pour en savourer chaque lettre. Les illustrations sont très détaillées, chaleureuses et remplies des couleurs de l’automne. Il y a un côté ancien, qu’on rencontre sur les tapisseries du Moyen-Âge et qui colle tout à fait avec l’histoire. J’ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture ! C’est le genre de récit qui se lit sous un plaid avec un bon thé par une journée pluvieuse. 

 

Dès 7 ans.

Laisser un commentaire