Lewis Trondheim & Alfred – 

 

Je l’avoue, avec (un peu) de honte, j’ai découvert le dessin d’Alfred en écrivant mon post sur les livrets élaborés par les équipes Momie. Pour faire bonne mesure, je me suis abonnée à son compte instagram et là ! Là, je me suis trouvée à admirer tous les jours les dessins de carnets partagés généreusement par l’auteur. On me parle alors de Castelmaure, certes, peut-être pas écrit entièrement par Alfred, mais le speech me parle tellement que je saute sur la BD. 

Trondheim & Alfred nous emmènent à la recherche des mythes et d’un roi perdu

Il y a 20 ans, le roi Eric a soudainement disparu. Aimé par son peuple, ce souverain, juste, a œuvré pour la paix et a su faire prospérer son royaume. Lors de sa disparition brutale, il ne laisse derrière lui que son palais, Castelmaure, hanté par une mystérieuse et violente tempête. Seul indice : des milliers d’enfants, tous nés le même jour.
20 ans plus tard, le mythographe itinérant Zéphyrin Loreaux essaye de déterrer les cendres de ce funeste jour, afin de retrouver le roi Eric. En remontant le fil de récits glanés lors de ses pérégrinations, Zéphyrin va s’entendre raconter un conte bien plus étrange que ce à quoi il s’attendait. 

Quelle malédiction pèse sur Castelmaure ?
Quelle malédiction pèse sur Castelmaure ?

Castelmaure une BD fantastique et troublante

C’est un combo gagnant pour moi. Lewis Trondheim et Alfred rehaussent le style suranné des contes médiévaux. L’histoire est surprenante, bien ficelée, un brin horrifique et davantage fantastique que fantasy. Tout au long de l’histoire, les fils de l’intrigue se démêlent, jusqu’à un dénouement auquel je ne m’attendais pas du tout. Les indices sont soigneusement distillés dans le récit, mais comme j’aime me laisser porter sans réfléchir par une histoire, je n’y ai vu que du feu 😏.
Quant au trait d’Alfred, il est juste dingue ! Il colle à merveille avec le contexte médiéval de l’histoire. Certains dessins m’ont même parfois un peu dérangée. Les couleurs jouent un rôle essentiel dans la lecture de Castelmaure, elles sont fortes, impactantes, saisissantes ! 

Vous l’aurez compris, c’est un coup de cœur franc et massif que j’éprouve pour cette BD parue aux éditions Delcourt et que je vous invite vivement à découvrir ! 

Si vous affectionnez particulièrement le style médiéval, je vous conseille également Sœurs d’Ys.

Laisser un commentaire